Home > Carnets d'idées
il y a 7 jours : #bruxelles

La famille éco-responsable

La famille éco-responsable

Ahh vous aussi à la maison les juniors vous font la leçon ? "Et tu devrais trier comme ça" "Et n'utilise plus de plastique" etc... Voilà qu'ils scrutent l'assiette, vos gestes, ils vous informent... bref ils se sont engagés à sauver la planète, et pour une fois, cela nous plait !

Pour cette génération et les suivantes, la quête de sens n'a jamais été aussi importante, alors encourageons-les et amplifions les initiatives.

On a trouvé des adresses et actions qui s'inscrivent dans le schéma du développement durable, vous pourrez ainsi co-créer ensemble !

 

Et si les parents payaient moins chère la facture de consommation d'énergie électrique/gaz, et consommaient moins?

 

  •  June : Vous avez toujours mis un point d’honneur à contrôler votre consommation d’énergie histoire de limiter, à votre échelle, votre impact écologique. Désormais, vous pourrez le faire en économisant davantage d’argent! La start-up anversoise June Energy a mis sur pied une technologie unique qui mesure en permanence votre consommation d’énergie et vous transfère automatiquement et sans aucune paperasse administrative (le rêve) vers le fournisseur le plus avantageux!

Il suffit d’aller sur leur site, de commander votre kit (un boîtier rouge muni d’une caméra) et de l’installer sur vos compteurs de gaz et d’électricité. Le boîtier prend des photos entre deux à huit fois par jour et envoie les données collectées à un autre boîtier pour qu’elles soient analysées par un algorithme. Ensuite, vous recevez une proposition de changement de fournisseur d’énergie (adaptée à votre profil de consommation au tarif le plus avantageux), que vous validez ou pas.

Tout est personnalisable, donc selon vos desiderata et convictions, vous pouvez choisir d’exclure certains fournisseurs et d’opter uniquement pour ceux qui fournissent une énergie verte. Ça marche aussi si vous avez des panneaux solaires.  Avec ce système, vous pourriez donc être amené à changer plusieurs fois par an de fournisseur (chaque fois que c'est possible, au maximum une fois par mois) mais ils ont pensé à tout : June Energy s’engage à vous rembourser la différence si jamais vous vous apercevez qu’au final les frais d’abonnement (liés aux différents changements de fournisseur) à payer sont plus élevés que le montant économisé sur la facture totale d’énergie. 

 

 

Et qu'est-ce-qu'on met dans le panier ? 

 

  • Bigh - Ferme abattoir : Il s'agit de la plus grande ferme urbaine aquaponique d’Europe Au coeur de Bruxelles, pas moins de 4 000 m2 sont destinés à l'agriculture urbaine repartis entre serres, pisciculture et jardins extérieurs sur les toits du Foodmet. On y découvre le principe de l’aquaponie qui lie la culture végétale à l’élevage de poissons en récupérant l’énergie « perdue » du bâtiment. Tout un programme !

24 rue Ropsy Chaudron, 1070 Anderlecht

 

  • La Finca : Une alternative citoyenne pour faire ses courses autrement et soutenir une consommation durable et responsable. Alors hop, on enfile des bottes et on embarque la marmaille pour faire ses courses dans un champ. La Finca se situe en périphérie de la ville et vous ouvre les portes de ses champs pour venir y cueillir vous-mêmes vos fruits et légumes. Bien entendu, ce n’est accessible qu’en fonction des saisons de récolte et en dehors de celles-ci on peut venir se servir à leur comptoir de « vente directe ». Uniquement du bio, ça va sans dire…

71 chaussée de Malines, 1970 Wezembeek-Oppem Tél : +32 2 256 30 56

 

  • Happy Hours Market : Une plate-forme qui permet de se procurer les invendus des grandes surfaces à moitié prix. Le principe: chaque jour un foodtruck fait le tour des supermarchés du quartier pour y récupérer les aliments qui n’ont pas été vendus. Une fois sa ronde terminée, on peut passer commande à partir de 20h et venir chercher son panier gourmand ! Ca permet de limiter les frais et de participer à la lutte contre le gaspillage.

Il suffit de s’inscrire sur le site pour connaître les prochains points de vente sur Bruxelles. 

 

  • La grainothèque d'Uccle : Ici, on vient emprunter les lectures nécessaires pour cultiver ses propres graines mais surtout on peut repartir avec son sachet de graines! Evidemment, on pense à venir regarnir la grainothèque une fois qu'on a produit nos propres semences. 

27 rue de Broyer, 1180 Uccle Tél: +32 2 331 28 24

 

  • Les Incroyables Comestibles : Une initiative qui vient à l'origine d'Angleterre et qui est occupée à se multiplier chez nous. Le principe, s'alimenter différemment, dans une optique solidaire, sociale (en reconnectant les gens) et écologique. Cette agriculture urbaine nouvelle génération incite donc à les citoyens à cultiver ensemble dans une zone urbaine choisie pour ensuite redistribuer les fruits de leurs récoltes aux habitants du quartier. Ça favorise donc le circuit-court et une auto-suffisance alimentaire... À méditer.

Les initiatives belges et les quartiers sont sur leur site

 

 

 

Et si on apprenait à ne pas gaspiller ? 

 

  • Too good to go : La grande star des applis anti-gaspi ! Too Good to Go permet aux commerçants (épiciers, boulangers, hôtels, …) de proposer au consommateur leurs invendus à prix cassés. Une révolution pour permettre de lutter contre le gaspillage alimentaire et tous ces produits qui pourraient encore être consommés et qui pourtant terminent à la poubelle. L'outlet de l’alimentaire en quelque sorte. Tout le monde y trouve son compte.

 

  • Frigo Magic : Cette appli on l’adore. C’est un ancien sommelier et propriétaire de restaurant, Christophe Boisselier, qui en est à l'origine. Il a eu la brillante idée de proposer des recettes à partir de tout ce qui reste dans vos placards et votre frigo. Donc, à l’inverse d’un livre de cuisine, on pioche les ingrédients qu’on a sous la main et on en fait une recette. Le principe : on personnalise son profil dans l’appli avec les ingrédients de base qu’on a souvent à la maison et en cliquant sur l’un des aliments cités, on reçoit une recette facile et rapide (moins de 30 minutes) à préparer.

 

  • Too Much : Un peu sur le même principe que « Too good to go », cette appli, imaginée par le comédien belge Charlie Dupont, permet de mettre en contact des personnes qui ont trop de nourriture et qui veulent la donner plutôt que de la jeter. Un frigo partagé et solidaire entre particuliers. 

 

Et si on fabriquait les produits soi-même ?

 

  • Ecozy : Céline, l'écologie, elle a ça dans le sang depuis toute petite. Alors quand il a fallu choisir sa voie professionnelle, elle s'est tout naturellement orientée vers son domaine de prédilection. On vient chez Céline pour apprendre (via des séances de coaching ou au cours d'ateliers), les petits gestes à adopter au quotidien pour diminuer drastiquement sa production de déchets. Histoire de basculer doucement mais sûrement vers le "zéro dechet". 

Tél: +32 473 30 34 90

 

  • Lors des ateliers de Make Senzon apprend à fabriquer ses cosmétiques soi-même, histoire de prendre soin de sa peau le plus naturellement possible (il existe aussi des ateliers spécifiques pour la peau de bébé). Sophie organise également des workshops pour découvrir comment fabriquer des produits ménagers à domicile. Ecologique et économique. Retrouvez déjà une sélection des produits Make Senz sur notre connect-store.

60 rue Simonis, 1050 Ixelles Tél: +32 2 640 40 34

 

Et si on proposait aux parents de mieux s'organiser pour aller à l'école ?

 

  • Koalift : Alors, ça il aurait fallu l’inventer il y a bien longtemps : une plateforme qui permet de mettre en contact des parents pour minimiser l’impact écologique des centaines de déplacements à faire pour emmener les kids à leurs activités extra-scolaires. L’idée c’est donc de regrouper les enfants et les navettes et accessoirement de se dégager un peu de temps (avouons-le) avec ce top système de covoiturage parental !

 

 

Et si avec le temps qu'on passe à surfer sur @ ça servait à quelque chose ? 

 

  • Ecosia : Le principe de ce moteur de recherche, il permet indirectement de planter des arbres avec les recherches qu’on effectue sur le net. Ecosia reverse 80% de ses bénéfices en faveur de la reforestation un peu partout dans le monde et on ne vous apprendra rien en vous disant qu’on a matière à planter malheureusement…
  • Deux autres alternatives à tester également : Lilo ou encore le moteur de recherche français Qwant.

 

Et si on se mettait déjà au vert dans le cartable ? 

 

  • Green to School : Quand on voit le nombre de fournitures scolaires dont nos enfants ont besoin, c’est pas plus mal si on peut, à notre échelle, minimiser leur impact écologique. Sur ce site, on trouve donc tout un tas de stylos, trousses, fardes et autres blocs-notes labellisés respectueuses de l’environnement et produits en Europe.

 

  • Koshi : On glisse dans les cartables les mouchoirs en tissu de cette sympathique marque bruxelloise. Ils sont fabriqués dans un tissu écologique (dans un atelier de réinsertion bruxellois) et garantis sans substance novice et on en profite pour sensibiliser nos enfants sur l'impact des mouchoirs en papier sur la déforestation. Les mouchoirs Koshi sont disponibles dans différents imprimés ludiques et chics. A réutiliser à l'infini...

 

Et si on s'informait sur toutes les initiatives ? 

 

  • Homegrade Brussels : Cette asbl fournit tout un tas d’infos qui ont trait au logement sous l’angle de « l’énergie ». Ils organisent également des cycles de conférence sur la gestion de l’énergie à domicile, comment valoriser l’économie circulaire ou encore isoler son bien. Un précieux soutien pour toutes vos démarches concernant la rénovation de votre logement dans le but d’améliorer son rendement énergétique et réduire son impact écologique avec une éco-construction par exemple. Le 11 novembre, l'asbl propose d'ailleurs un circuit thématique pour partir à la découverte de maisons "écologiques"  à Bruxelles (panneaux voltaïques, nouveaux systèmes de production d'énergie ou encore isolation thermique). Inspirant!
  • On vous conseille aussi le sympathique site Famille Zero Dechet avec des astuces ludiques et amusantes et le site Bruxelles Transition qui met en avant toutes sortes d'initiatives écologiques et durables dans la capitale!

 

  • Génial ! Que doit faire une communauté avec la terre qu'elle n'utilise pas ? Planter de la nourriture, bien sûr. Avec énergie et humour, Pam Warhurst raconte au TED comment elle et une équipe de bénévoles, se sont réunis pour transformer des parcelles de terres en friche, en potagers communaux.